Monte Verità

Monte Verità

Info

Histoire
ChronologieMomentsMouvements

1869–1874


1869–1874

L'anarchiste Michael Bakunin s'établit à Locarno. De 1873 à 1874, il vit à la "Baronata" de Minusio. Son utopie est la plus grandiose de toutes: celle d'une société sans classes.

1885–1928


1885–1928

La baronne russe d'origine allemande Antoinette de Saint-Léger devient propriétaire des Iles de Brissago. Le jardin botanique en est son paradis terrestre.

1889


1889

Alfredo Pioda, Conseiller national et théosophe de Locarno, projette avec Franz Hartmann et la comtesse Constance Wachtmeister la fondation d'un couvent laque théosophique "Fraternitas" à "Monescia", l'actuel Monte Verità.

1900—1920


1900—1920

Les idéologues d'une troisième voie entre capitalisme et communisme, c'est-à-dire les réformateurs de la vie, créent la coopérative "vegetabiliana" (végétarienne) Monte Verità. Elle prône, au début, un communisme paléochrétien, puis devient individualiste pour se transformer ensuite en maison de repos et sanatorium. Ses fondateurs sont Ida Hofmann, professeur de piano et féministe, Henri Oedenkoven, fils d'industriel et les frères Karl et Arthur (Gusto) Gräser.

1904


1904

Raphael Friedeberg, médecin et anarchiste, s'établit à Ascona. Il y attire beaucoup d'anarchistes: le prince Pietro Kropotkin, Fritz Brupbacher - médecin des pauvres de Zurich, Ernst Frick, Max Nettlau et des collègues sociaux-démocrates (même après l'expulsion du parti) Karl Kautsky, August Bebel et Otto Braun.

1905


1905

L'anarchiste allemand Erich Mühsam souhaite qu'Ascona devienne une république pour toutes les victimes du système actuel, pour les persécutés, pour le sous-prolétariat.

1906–1911


1906–1911

Le psychanalyste de Graz, Otto Gross, rêve d'une université pour l'émancipation de l'homme qui devrait conduire au paradis communiste.

1909


1909

La reine de la bohème munichoise, la comtesse "cosmique" Franziska de Reventlow, quitte Munich pour vivre à Ascona et Locarno.

1913–1918


1913–1918

Rudolf von Laban crée au Monte Verità son "école d'art", intégrée à la coopérative individualiste et prévoit l'initiation à tous les modes d'expression du génie humain. Ainsi naît la "Nouvelle Danse" avec les élèves Mary Wigman, Katja Wulff et Suzanne Perrottet. Isadora Duncan visite le Monte Verità.

1914–1918


1914–1918

Ascona, avec Zürich et Berne, attire de plus en plus les émigrants. Les artistes font la navette entre la ville (Zürich) et la nature du sud (Ascona).

1917


1917

Theodor Reuss, chef de l'Ordre des Templiers d'Orient, convoque au Monte Verità un congrès ayant comme objectifs des sociétés sans frontières et coopératives, une éducation conforme à l'ère moderne, l'émancipation de la femme dans la société future, la maonnerie mystique, de nouvelles formes de relations sociales, les arts, la danse rituelle et culturelle. La "Fête du Soleil", drame dansé du crépuscule au lever du soleil par l'Ecole Laban, couronne la manifestation.

1918


1918

Arrivée des artistes: Marianne von Werefkin, Alexej von Jawlensky, Arthur Segal, les dadastes Hugo Ball, Hans Arp, Hans Richter. Ascona devient un centre d'artistes.

1919–1964


1919–1964

L'ex-secrétaire des syndicats suisses Margarethe Faas-Hardegger, disciple de Gustav Landauer, fonde une communauté agraire anarchiste communiste à Minusio.

1920


1920

Les fondateurs du Monte Verità émigrent vers l' Espagne et le Brésil.

1923–1926


1923–1926

Le Monte Verità est géré par un groupe d'artistes (Werner Ackermann, Max Bethke, Hugo Wilkens, William Werner).

1924


1924

Walter Helbig, Ernst Frick, Albert Kohler, Gordon McCouch, Otto Niemeyer, Otto van Rees, Marianne von Werefkin créent le groupe d'artistes "La Grande Ourse". Pour des raisons de santé El Lissitzky séjourne à Ascona, Locarno et Ambrì.

1924–1938


1924–1938

Fritz Jordi crée la communauté agraire "Fontana Martina" à Ronco s/Ascona.

1926


1926

Le Monte Verità est racheté par le baron Eduard von der Heydt, banquier de l'ex-empereur Guillaume II et un des plus grands collectionneurs d' art contemporain, oriental et primitif.

1927


1927

Les artistes du "Bauhaus" (Albers, Bayer, Breuer, Schawinsky, Schlemmer) découvrent Ascona comme lieu de vacances. Construction de l'hôtel Monte Verità par Emil Fahrenkamp. A Minusio, construction du "Sanctuarium Artis Elisarion": le noble baltique Elisar von Kupffer dédie ses peintures à la philosophie dualiste du monde chaotique et du "clarisme" (Monde Clair).

1927–1928


1927–1928

Construction par l'architecte Carl Weidemeyer du théâtre San Materno pour la danseuse gothico-égyptienne Charlotte Bara.

1928–1956


1928–1956

Ernst Frick commence ses recherches sur le système de fortifications gallico-celtiques du Balladrum.

1930 env.


1930 env.

Les peintres expressionnistes suisses Ignaz Epper, Fritz Pauli et Robert Schürch s'établissent à Ascona ainsi que dans les vallées voisines. Heinrich Vogeler, arrivé de Worpswede - célèbre colonie d'artistes près de Brême - collabore à Fontana Martina. Carl Meffert (pseudonyme Clément Moreau) illustre la revue de la communauté Fontana Martina par des xylographies critiquant, pour la première fois, les conditions sociales de la population tessinoise.

1933


1933

Le poète Stefan George meurt à Minusio. Arrivée des premiers immigrants de l'Allemagne (Albert Ehrenstein, Else Lasker-Schüler, Erich Maria Remarque). La première rencontre Eranos a lieu à Ascona-Moscia.

1934


1934

Publication de l'Ascona "Baubuch" (Max Bill) en faveur d'une synthèse harmonieuse de l'architecture moderne et du paysage local.

1937–1961


1937–1961

Jakob Flach crée le théâtre des marionnettes d'Ascona (avec Mischa Epper, Fritz Pauli et Werner J. Müller).

1939–1945


1939–1945

Deuxième guerre mondiale. Les personnages fameux qui s'étaient établis à Ascona se transfèrent vers les Etats-Unis.

1945


1945

"La paix d'Ascona" entre les alliés et le commandement supérieur allemand en Italie. Le poète expressionniste Georg Kaiser meurt au Monte Verità.

dès 1950


dès 1950

Conséquence du miracle économique allemand, Ascona devient une attraction touristique de luxe. Pour les anciens visiteurs, elle devient un lieu de retraite ou bien leur dernière demeure. Certains se retirent dans les vallées voisines. Armand Schulthess crée son "encyclopédie" dans la forêt d'Auressio.

1960


1960

Première représentation de Dimitri, le clown d'Ascona.

1964


1964

Après la mort du baron Eduard von der Heydt, le Monte Verità devient propriété du Canton du Tessin. Selon le testament du baron, ce lieu doit être consacré à des manifestations culturelles de grand prestige.

 

1978


1978

Harald Szeemann crée une exposition retraant l'histoire du Monte Verità comme forme d'art totale et selon le modèle de la déesse aux multiples mamelles (Ascona, Iles de Brissago, Casa Anatta). 

1978–1980


1978–1980

L'exposition est reprise par les musées de Zurich, Berlin, Vienne et Munich. 

1981


1981

Inauguration de la Casa Anatta dédiée à l'histoire du Monte Verità. Inauguration du Musée communal d'Ascona, présentant l'art d'Ascona, et du Centre culturel de Minusio, avec une salle à la mémoire du fondateur de l'Elisarion : Elisar von Kupffer. Exposition " Le verità di una montagna ".

1983


1983

Inauguration de la Casa Selma (bâtie en 1901), deuxième musée consacré à l'histoire du Monte Verità.

1987


1987

Inauguration du troisième musée au Monte Verità, présentant le tableau "Il chiaro mondo dei beati" d'Elisar von Kupffer, dit Elisarion.

1989


1989

Le canton du Tessin confie la propriété à la Fondazione Monte Verità en créant un centre de séminaires avec l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich. La Fondation gère l'hôtel, le restaurant, le centre de congrès et le parc, et propose chaque année un programme de rencontres et de manifestations culturelles destinées au public.

2008


2008

Fermeture de tout l'ensemble muséal pour d'importants travaux de restauration.



Travaux de restauration et réouverture de Casa Selma, "cabane air-lumière" des végétaliens, avec la nouvelle exposition qui reproduit l'habitat d'origine et un documentaire qui illustre l'histoire du Monte Verità.

2014–2015


2014–2015

Travaux de restauration et réouverture de "Casa dei Russi", qui accueille des expositions et des installations artistiques.

2017


2017

Après des travaux de restauration, réouverture de Casa Anatta et l'exposition historique de Harald Szeemann "Monte Verità. Le mammelle della verità". Inauguration de l'exposition "Le verità di una montagna", réalisée par Andreas Schwab. Toutes deux sont des expositions permanentes.